Revivre, encore

Hé bien, que de mois depuis mon dernier passage ici.

Pas mal de choses ont changé. Du moins bien, du bien meilleur… Plein de choses à construire et une route à tracer.

Je reprends ma plume (bon d’accord, mon clavier) ce soir et Katel (accompagnée de Monsieur) repart à Compostelle.

Il m’a fallu m’éloigner pour arriver à la conclusion que sans écrire, je dépéris et je deviens désagréable pour mes proches. Déjà que j’ai un caractère loin d’être facile, si je pouvais éviter d’en rajouter… On peut avoir toute la force du monde et des ailes qui portent loin, si personne ne sert de vent pour l’impulsion première, ça marche moins bien. Et il souffle fort…

Alors loin de moi les résolutions de nouvelle année, dont j’ai strictement rien à foutre… cependant, j’aimerais vous donner à lire pour cet été, alors il va falloir que je speede et que je vous fasse suivre les évolutions des deux projets en cours.

Est-ce que cela vous intéresse un petit concours ? Sans partages de liens ni rien mais à coup de commentaires et d’indices les prochains mois ? Si oui, faites-le moi savoir et j’offre un exemplaire du roman avec Katel et Monsieur au gagnant (ou la gagnante, cela va sans dire) et ce dès sa sortie.

Hop à mes mots et bien à vous

Tania

Se laisser aspirer…

DSC01031

Se laisser envahir, aspirer, noyée… dans ces mots qui stagnent et bouffent mon énergie.

Les laisser revenir, eux qui ont été si absents. Réaliser que ce sont eux qui me tiennent debout et maintiennent mes nerfs. Réaliser que mes nerfs sont morts ces temps, car je ne leur laisse pas la place qui leur est due.

Revenir à mon exutoire, mon échappatoire, mon lien de vie…

Faire un sommaire de 39 chapitres et leur fil rouge, en une soirée.

Ecouter ses amis parler… écrire en même temps. Se sentir juste bien.

S’énerver à vide. Parler encore un peu. Se calmer. Rallumer le pc et écrire un peu pour être sûre de m’endormir quiétude dans l’âme.

Positiver.

De retour…

Les mots ne sont jamais en vacances, mon esprit, lui… a essayé.

Bien sûr, il n’a pas réussi et vient de passer deux mois à faire des réserves d’idées, de projets, de mots et de livres en devenir.

La rentrée scolaire approche, la mienne aussi.

À venir: la parabole du loup et de la fée, bientôt (quelques mois) en publication et disponible…

La réédition de « Tes roues contre mon coeur » qui met plus longtemps que prévu à cause d’ennuis avec les fichiers que j’avais de mon ancien éditeur, qui sont faux.

Et un tout nouveau projet. Elle s’appelle Katel. Elle a trente-cinq ans. Un chien. Plus d’amoureux. Des souvenirs. Elle n’est pas aigrie par la vie, elle n’a pas de regrets. Elle veut revenir à l’essentiel et retrouver le goût des vraies choses. Elle part donc avec son chien « monsieur » pour faire une des routes de Compostelle, à pied, en 39 étapes.

J’espère qu’elle vous plaira. La faire naître dans mes lignes est passionnant d’histoire, de sens et de poésie, avec le trait d’humour débile que vous aimez tant chez moi. Dès que j’ai rendu mes copies pour les 2 autres en-cours… je me lance avec elle dans la balade, par tous les temps…

À bientôt. Je reprends la plume…