À ceux que la vie a poignardé et qui ont leur revanche…

Souvent ces temps, vous m’avez émue.

vous que la vie n’a pas épargné… vous qu’elle a poignardé… par abus, par violences en tous genres, par pertes de ceux qui vous étaient les plus proches, par pertes de vos enfants… vous qui avez vécu la rue, le froid, la faim, la honte… vous qui avez vaincu la mort elle-même, vous qui vous êtes relevés, encore et encore… vous qui vous relèverez parce que vous avez vu pire… vous qui comprenez la vie parce que vous avez passé la vôtre à tenter de l’apprivoiser…

Souvent, ces temps, vous m’avez raconté des horreurs. À m’en vriller le ventre, m’en couper le souffle, m’humidifier les yeux et parfois même m’en donner la nausée tant c’était violent à lire ou entendre…

Souvent, ces temps… vous m’avez redonné foi en l’humanité. En sa force. En son courage et son renouvellement. Vous êtes devenus si fiers, même dans vos récits vous l’êtes restés.

J’ignore pourquoi vous m’avez tous racontés ces pans de vie en si peu de temps, sans vous consulter. Mais putain ce que vous pouvez être fiers de vous ! Vous le savez, des horreurs, j’en ai vécu. Mais… ça me touche toujours bien plus quand il s’agit des autres, ceux que je connais, ceux auxquels je tiens, ceux qui éveillent la tendresse d’une amie et l’envie de refaire le monde…

Merci de votre confiance. Vraiment. J’en prendrai soin… Restez la tête haute, le regard droit et le pas assuré. Personne ne pourra vous enlever votre parcours et votre énergie.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s