Et un jour… les mots…

Image

Un jour… enfin non, hier… quelqu’un m’a dit ces mots: « Si tu devais arrêter tes activités pour choisir d’autres priorités, j’aimerais que tu continues d’écrire. N’arrête pas d’écrire »

C’est dans les mots que naît l’évidence.

Non, je n’arrêterai pas d’écrire ! En aucun cas ! Regardez le chemin parcouru… vingt ans à écrire sur des bouts de papier, les perdre, les jeter, les donner, n’en garder quasiment aucune trace. Être encouragée par des amis pendant des années, eux qui croyaient que mes mots intéresseraient d’autres qu’eux… Commencer un roman. Puis un autre. Se rendre compte que le deuxième ira plus vite que le premier car il coule de source. Le finir. En moins d’un an. Et puis, suite à un défi (enfin non, quatre) l’envoyer aux éditeurs, sans y croire car on dit qu’il n’y a qu’une chance sur 600 ou plus, qu’un texte soit retenu à compte d’éditeur (quand l’auteur ne paie rien et que l’éditeur prend les risques car il y croit). Avoir une réponse en moins de trois semaines quand la moyenne se situe entre un et six mois. Signer…

Et quelques mois après, avoir des demandes, des dédicaces, un salon du livre… un texte publié à Noël, soit moins de 9 mois après le roman, en contrat à compte d’éditeur également. Mettre un best-of blog online en auto-édition pensant que, puisque les gens l’avaient lu, cela n’intéresserait personne au niveau édition. Se faire rappeler par un éditeur… devoir tout retirer de la vente et là, avoir ce livre entre mes mains (et les vôtres) à compte d’éditeur également.

Signer la réédition du premier roman, qui arrivera bientôt à vous, ceux qui ne l’ont pas encore.

Crouler sous les propositions de dessinateurs souhaitant faire un binôme pour un projet enfance… les refuser toutes. Et un jour, tomber sur Vayounette ( voir: https://www.facebook.com/pages/Vayounette-illustration/394235617266207?fref=ts ) et tomber sous le charme. S’entendre si bien au niveau univers, malgré que je n’écrive que pour les adultes, que le binôme est en place et que le projet avance à grand pas…

Et là, début janvier, espérer que ma réédition soit finie et envoyer le Tome 2 des « Mots de Tania » à l’éditeur en espérant qu’il en veuille…

Avoir 4 romans en cours dans mon ordinateur et ma tête.

Tout s’est accéléré à la parution du texte de Noël, pourtant atypique puisqu’il s’agissait d’un texte pour adultes, à thème « Noël érotique » donc pas évident à traiter. Et de ce texte, naquit également une collaboration qui me court sur les nerfs, me met à rude épreuve parfois, moi la spontanée qui ne se relit presque pas… celle avec un correcteur parfait et ultra-perfectionniste dans sa compréhension de mes mots et sa capacité à les sublimer et les rendre plus justes.

Vous voyez, un jour, grâce à vous… je me suis réveillée auteur. Et je ne compte me rendormir ni laisser les mots filer ailleurs que dans ma tête et entre vos mains.

Voilà, ce petit historique pour remercier qui de droit de ces mots hier soir et de tous ceux que vous continuez à m’envoyer presque chaque jour, vous qui aimez me lire.

Je profite de me faire un peu de publicité. Dès janvier, vous aurez accès à un système d’abonnement annuel ou libre, comprenant un atelier d’écriture ludique, le temps de discussion téléphonique pour en parler, une carte de citations à collectionner ainsi qu’un marque-page à collectionner également, pour accompagner vos lectures ou offrir à quelqu’un. Faites-moi signe si vous êtes intéressés ! On en parle avec grand plaisir !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s