De page blanche en doutes…

ImageEn pleine discussion avec une artiste que j’admire énormément et qui me met sur le c** à chaque fois qu’elle publie quelque chose car je trouve qu’elle dégage une force et une émotion incroyable par son talent… ses écrits, ses dessins, sa personne…. j’ai sorti cette phrase: « une page blanche n’est jamais blanche. Elle est juste en pause »

C’est un vrai credo que voilà, pour l’auteur que je suis.

Ces temps, j’écris très peu. Presque pas. Pourtant les idées ne sont qu’endormies. Jamais elles ne partent. De temps en temps, elles refont une percée en surface et c’est la naissance d’une page, le temps que mes doigts entendent les idées. Je considère qu’un manque de motivation pour quelque chose que l’on aime, doit être mis à profit pour faire autre chose. En aucun cas ce n’est du temps perdu ni jeté par la fenêtre. Si je n’écris rien, je peux dessiner, lire, rêver, m’occuper de la vie hors des créations… travailler à mes projets… et ensuite revenir tranquillement à mes écrits pour qu’un jour ils arrivent à vous.

Toi à qui j’ai parlé ce soir, je t’ai appelée « petite fée » par réflexe. C’est marrant, je pense que tu corresponds très bien à la petite fée dont je parle souvent ici, qui connait pas mal de méchants loups et est en proie aux doutes relativement souvent tout en retournant dans sa bulle de rêves dès qu’elle le peut…

Croire en soi c’est une sacrée gageure. C’est bien plus dur que de croire au talent des autres. Croire en ses rêves, c’est pire. C’est un défi que ne relèvent que ceux qui ont la folie d’y croire et de les suivre. Les réaliser n’arrivent qu’à ceux qui les ont considérés comme des pistes et des opportunités à saisir et non comme des utopies. C’est là tout l’équilibre à trouver, quand on est artiste. Combiner le rêve essentiel à la survie de notre art, tout en continuant d’avancer sur des pas aussi légers que les nuages. Pour ma part, je dis souvent en rigolant que j’ai un égo démesuré. Je ne pense pas que ça soit vrai, finalement. J’ai juste foi en moi et en mes capacités, tout en restant dans ma bulle aussi souvent qu’il le faut. J’aimerais tant qu’il en soit pour toi, jolie fée… Alors ce soir, je décide de te faire don d’un petit peu de cette confiance en soi, dont je ne manque pas. J’en ai même à revendre. Pour toi, ça sera gratuit, juste pour te remercier de me faire si souvent rêver. Prends-en soin, s’il te plait, fais la grandir, fais-la prospérer et un jour, tu pourras me rendre ce petit prêt car tu n’auras plus la place de le garder chez toi.

À ceux qui lisent ça… À l’aide ! Une fée a besoin de vos ondes.. si vous êtes la personne qui a pris en otage sa muse, rendez-la lui ! Après tout, chacun la sienne !

Publicités

Un commentaire sur « De page blanche en doutes… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s