Rituel…

20h40. Mes hommes sont au lit, enfin glandent devant la télé à jouer à qui s’endormira le premier. C’est l’heure pour moi de mon petit rituel quotidien. Il n’y a qu’un soir par semaine où je sors et où je fais une vraie pause. Et ce n’est pas le week-end. J’essaie de m’accorder un deuxième soir de pause par semaine, pour lire et faire autre chose que bosser, ce n’est pour le moment pas possible.

Je monte mon pc de la cuisine à la table de salon. Je vais chercher mes écouteurs. Je choisis une musique à écouter. Ce soir, j’ai ça dans les oreilles, au milieu d’une playlist, je vous encourage à écouter, quand le rock rejoint la chorale c’est vraiment étonnant: http://www.youtube.com/watch?v=wkTBrqU7Mas&hd=1

Je me fais une théière. Je sors le plaid pour mettre sur les pieds (donc, je me promène en petit pull en hiver et quand il fait presque 25, je sors un plaid polaire pour les pieds. Normal)

Chaque soir, c’est pareil. Deviser sur Facebook avec quelques personnes que j’apprécie énormément, pendant environ une demi-heure. Pendant ce temps, descendre la première tasse de thé et répondre aux mails familiaux et amicaux.

Ensuite, se mettre au boulot.

En général, 1h à écrire pour les autres. Avancer les commandes, se concentrer sur ce que veut le client et tâcher d’y répondre.

Après cette heure passée, ne rien faire pendant environ une demi-heure. Boire un thé, des fois fermer les yeux quelques minutes…

Et ensuite bosser pour moi. Avancer mes corrections des deux BAT. Avancer mon prochain roman. Ne pas trop réfléchir pour avancer dans la même ligne de conduite que depuis le début.

Faire une pause, vers 23h. Des fois passer un coup de fil à des amis (hier soir, ce fût Montréal à 1h30 du matin…) et reprendre l’écriture jusqu’à mon coucher.

Au moment du coucher, éteindre l’ordinateur, atterrir… et déconnecter.

 

Et vous ? Vous en avez, des rituels ? On me dit souvent qu’écrire c’est facile, qu’une fois que c’est un métier, ça doit couler de source… chaque ligne que j’écris prouve que c’est faux. J’écris comme on respire, intuitivement. Cela ne veut pas dire que c’est facile… Nombreux sont ceux qui m’ont dit qu’après un premier livre, on était sûr de soi et qu’on avait envie de se lâcher. Ce n’est pas entièrement faux mais on est attendu au tournant. J’ai quelques centaines de personnes qui se demandent si elles vont apprécier mon 2ème livre autant que le premier… ou si elles vont le trouver naze. Et moi, là au milieu… j’essaie simplement de l’écrire (avant même de me demander s’il plaira à mon éditeur)

Alors voilà, mon petit rituel du soir commence. Je vous laisse… merci d’être là.

Publicités

Un commentaire sur « Rituel… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s