Un peu de féérie !

Ce soir, la tête perdue entre les nuages et les étoiles de mes idées… j’ai envie de vous dire quelques mots sur la féérie. Je crois fermement qu’on en a tous besoin. Je crois que chacun d’entre nous la trouve où il en a besoin, que ce soit devant des casseroles et un bon plat, dans l’écorce d’un arbre pendant une balade ou encore à regarder un feu de cheminée sans rien faire d’autre que penser.

Les fêtes approchent. C’est souvent le temps d’un bilan d’année. De temps en temps, enfin souvent, je vois ce bilan chez des amis. Ils trouvent presque tous leur année mitigée. Moi aussi, forcément. Et puis, cette année, je me force à voir le positif. L’an prochain, je fêterai mes 36 ans, ce qui me rapprochera plus des 40 que des 30. Oh non, je n’ai pas de crise de quarantaine précoce ni de crise de trentaine tardive. C’est juste que, ayant atteint un âge que j’estimais « vieux » quand j’étais adolescente, je prends un peu de recul.

Ce qu’il y a eu de bien cette année ? Mais plein de choses, pardi ! L’amitié, la vraie, celle qui est partie pour durer et change une journée par une petite phrase présente quand il le faut. La musique, connaître des groupes qui ensoleillent tout réveil foireux. Le dessin, que j’ai repris, même si c’est bien trop lent pour ce que je devrais faire. L’écriture, couronnée cette année par la publication de mon premier livre ET par ma première participation à une publication numérique… 2 publications en 9 mois, je suis vraiment gâtée ! Les rencontres, particulières… certaines magiques, d’autres un peu perturbantes… et d’autres qui changent toute la perception de mon monde. Les enfants, qui grandissent… provoquent malgré eux des remises en cause constantes. Le sport, que j’ai recommencé l’hiver dernier et que j’espère reprendre malgré des chutes très handicapantes ces derniers mois…

Tout ça est positif.

Et il y a… vous. LE point positif de mon année. Vous qui me faites avancer, m’encouragez, dissipez mes doutes, me supportez dans mes projets et m’offrez un soutien sans faille… Vous qui êtes ce par quoi mon côté artiste peut perdurer… merci.

Oh, je sais, ça parait verser dans le mélo. Mais non. C’est juste une façon, avant les coups de minuit du 31 décembre, de vous remercier. Ma féérie, quelque part, c’est vous. Grâce à vous, je peux la distiller goutte par goutte dans ce que j’écris et espérer ainsi vous en rendre une partie sous forme de récit.

Juste… merci.

 

Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s